Comité logement Ahuntsic-Cartierville
comitelogement.com


Les orientations du FRAPRU

Le FRAPRU considère le logement comme un droit fondamental, un bien essentiel, auquel toutes et tous doivent avoir pleinement accès, quelle que soit leur situation. Ce droit doit primer sur celui de propriété.


Pour le FRAPRU, le droit au logement, c'est celui à un toit, mais aussi celui à un loyer qui respecte sa capacité de payer, à un habitat salubre et sécuritaire, à l'absence de discrimination dans l'accès au logement, à la protection contre les évictions arbitraires, etc. Comme l'affirme le Comité sur les droits sociaux, économiques et culturels de l'ONU, le droit au logement, c'est " le droit à un lieu où on peut vivre en sécurité, dans la paix et dans la dignité ".


Le FRAPRU estime qu'il revient à l'État de s'assurer du plein respect de ce droit.


Le FRAPRU fait la promotion des trois formes de logement social, soit les habitations à loyer modique (HLM), les coopératives d'habitation et les logements gérés par des Organismes sans but lucratif (OSBL).


Le FRAPPRU veut faire en sorte que le logement social occupe une part toujours plus grande dans l’univers du logement locatif.  Avec un peu plus de 120 000 logements sociaux,  cette part n,est présentement que de 10% au Québec. C’est en ce sens que le FRAPRU s’est prononcé en faveur de la socialisation du parc de logements locatifs en se donnant comme premier objectif de doubler, dans un délai raisonnable, le nombre de logements sociaux au Québec.


Le FRAPRU vise enfin le plus grand contrôle de l'ensemble des citoyens et des citoyennes sur leurs conditions de logement, l'aménagement de leur quartier, de même que leur milieu de vie.



www.frapru.qc.ca


frapru-baniere-final_2012.png

Afin de collectiviser sa lutte pour le logement social, le Comité logement Ahuntsic-Cartierville est membre participant du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).


frapru.JPGIMG_2778.JPG
Photo_CLAC_2012_0271.JPGPhoto_CLAC_2012_1742.JPG