Le Comité logement Ahuntsic-Cartierville

Notre mission

Le Comité logement Ahuntsic-Cartierville (CLAC) est un organisme communautaire à but non lucratif dont la mission est de défendre les droits des locataires à revenus faibles et modestes, dans une perspective à long terme de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. À travers ses services et ses activités d’éducation populaire, le CLAC permet à ses membres et à ses usagers et usagères d’acquérir les connaissances et les moyens qui leur permettront de défendre leurs droits et, ainsi, d’améliorer leurs conditions de logement et de vie.

Outre l’éducation populaire et la défense des droits, le CLAC travaille prioritairement sur deux dossiers, soit :

  1. la promotion du logement social et
  2. la lutte contre l’insalubrité.

Nos valeurs

Étant enraciné dans la communauté d’Ahuntsic-Cartierville depuis 1988, le Comité logement Ahuntsic-Cartierville est à l’écoute des besoins et des réalités multiples des locataires de l’arrondissement.

Le CLAC encourage les locataires à se mobiliser afin de défendre leurs droits et à s’entraider.

De plus, le comité logement appuie les luttes menées par les autres organismes revendiquant de meilleures conditions de vie pour les gens dans une perspective de justice sociale.

L’organisme reconnaît que chaque personne est unique et possède son propre parcours. Il s’engage alors à traiter toute personne avec dignité, respect, empathie et compassion et à lui donner les outils nécessaires pour qu’elle puisse se développer et reprendre du pouvoir de façon individuelle et collective.

Dans toutes les instances, les valeurs que le CLAC prône sont reflétées à travers ses actions et ses priorités.

  • Démocratie participative;
  • Autonomie et intégrité;
  • Engagement;
  • Inclusion;
  • Entraide et solidarité;
  • Compassion;
  • Justice sociale

Notre équipe

Denise Belec
Coordonnatrice
Karina Montambeault
Organisatrice communautaire
Anne Levac-Noiseux
Agente de milieu, Cartierville
Valérie Desgagné
Chargée de projet, Zoom sur l’insalubrité

Conseil d’administration

Le conseil d’administration est composé de sept membres. Un des sièges est réservé pour un locataire d’Ahuntsic et un autre pour un locataire de Cartierville.

Les administrateurs de l’organisme sont élus lors des assemblées générales. Leur mandat est de deux ans. Les mandats sont renouvelables pour un total de trois mandats.

Membres actuels du conseil d’administration

Pierre Kermentz Clerjeune
Président
Robert G. Ranalli
Vice-président
Marcel Pinard
Secrétaire
Nancy Field
Administratrice
Carole Michaud
Siège réservé à un locataire d’Ahuntsic
Lyn Mouhajer
Siège réservé à un locataire de Cartierville
Delfino Campanile
Administrateur

Historique

1988

Fondation du Comité logement Bordeaux-Cartierville.

1988

14 juillet 1988

Le Comité logement Bordeaux-Cartierville est incorporé.

14 juillet 1988

1989

Novembre : L’assemblée générale de fondation a lieu. Le premier conseil d’administration est élu, et les Statuts et Règlements sont adoptés.

1989

1991

Le comité logement embauche son premier coordonnateur qui sera en poste pendant 10 ans. Il solidifiera l’organisme et le fera connaitre auprès des autres organismes du milieu.

Logement social : C’est aussi cette année-là que débute la lutte pour la construction du HLM Cousineau.

Huit cents personnes signent une pétition. Une conférence de presse et une manifestation suivront afin de demander aux gouvernements fédéral et provincial et à l’administration municipale d’aller de l’avant avec la construction.

Quatre-vingt-six logements dont 56 unités pour les personnes âgées et 30 unités pour familles seront construits. Ce sera un dernier HLM construit au Canada avant le retrait du gouvernement fédéral.

1991

1992

La campagne 1000 pour 2000 prend forme : 1000 logements sociaux pour l’an 2000. Cette campagne vise à construire 400 logements sociaux par année pendant trois ans, une campagne qui ne se soldera pas avec les objectifs fixés.

1992

1999

Le Comité logement prend connaissance des graves problèmes de salubrité aux places L’Acadie et Henri-Bourassa. Pendant plusieurs années nous lutterons avec les locataires afin de faire respecter leurs droits et demander l’expropriation des immeubles à des fins      de logement social.

Dossier noir : Le Comité logement lance son premier Dossier Noir. Ce document révèle des statistiques alarmantes en matière de logement et il met en lumière la pauvreté qui sévit dans Bordeaux-Cartierville. Il nous fait voir que la réalité n’est pas la même pour tous les résidants du quartier, d’un côté très riche et d’un autre très pauvre avec des locataires qui vivent de graves difficultés.

1999

Les années 2000

Les années 2000 s’amorcent avec la crise du logement. Le Comité travaille d’arrache-pied afin d’aider les locataires du quartier en difficulté.

Nous continuons notre mission d’éducation populaire et de défense des droits des locataires.

Le manque de logements sociaux se fait sentir plus que jamais pendant la crise. Plusieurs locataires ne sont plus capables de payer leur loyer en raison de la hausse des loyers. Une conséquence directe de la pénurie de logement.

Les années 2000

2002

30 août 2002 : Le Comité logement Bordeaux-Cartierville change de nom pour devenir le Comité logement Ahuntsic-Cartierville afin d’englober les quartiers du nouvel arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Centraide accorde à l’organisme un montant annuel de 50 000 $ pour continuer ses activités. Un bon coup de main qui permet de solidifier l’équipe de travail.

Le SACAIS donne aussi une augmentation de son financement qui aide l’organisme à consolider un troisième poste.

Le comité logement organise en 2003 et 2005 deux assemblées publiques, dont une pour lancer une nouvelle campagne : « Ahuntsic-Cartierville debout pour 500 logements sociaux!» Une campagne de pétition qui se soldera par la remise de ces pétitions à la députée fédérale de l’arrondissement.

2002

2008

Le Comité logement fête ses 20 ans.

Centraide augmente son financement de 35 000 $ pour un poste en mobilisation.

D’un groupe avec des ressources très limitées à ses débuts, le CLAC est maintenant en bonne posture financière.

2008

2008 à 2018

Avec une équipe consolidée, le Comité retient deux principales causes : le développement du logement social et la lutte à l’insalubrité.

2008 à 2018

2015

Lutte à l’insalubrité : le CLAC entreprend une vaste lutte à l’insalubrité dans  la zone Laurentien-Grenet, un secteur très défavorisé de Cartierville avec le projet ZOOM sur l’insalubrité.

Logement social : les membres du CLAC se mobilisent pour revendiquer 587 logements sociaux sur le terrain Louvain. Ce terrain qui est la propriété de la Ville de Montréal abritait jadis la fourrière municipale.

2015

2017

Le CLAC soutient un groupe de requérants qui désirent développer une coopérative famille sur le terrain Louvain.

2017

2018

10 octobre 2018 : La Coopérative famille Louvain est fondée.

14 juillet 2018 : Le Comité logement Ahuntsic-Cartierville fête ses 30 ans.

Le CLAC entreprend une grande restructuration. Tous les documents constitutifs, les politiques et les Statuts et règlements seront révisés.

2018

12 février 2020

Les membres adoptent, en Assemblée générale spéciale de nouveaux Statuts et règlements et adoptent les modifications aux Lettres patentes de l’organisme.

12 février 2020

Le comité logement Ahuntsic-Cartierville aujourd’hui

Le Comité logement dessert une population de 134 245 habitants (au recensement de 2016).

61% des logements sont occupés par des locataires.

  • Le Comité logement couvre un territoire de 24 km carré, dont:
    • Deux quartiers :
      • Ahuntsic
      • Cartierville
  • Trois circonscriptions électorales provinciales :
    • Maurice-Richard
    • Crémazie
    • Saint-Laurent (une partie)
  • Une circonscription électorale fédérale :
    • Ahuntsic-Cartierville
  • Un Centre Intégré universitaire de santé et services sociaux
    • CIUSSS du Nord-de-l’Ile de Montréal dont deux CLSC
      • CLSC d’Ahuntsic
      • CLSC de Bordeaux-Cartierville